Ephémère Index du Forum
 
 
 
Ephémère Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Adresse du nouveau forum : http://forum.association-ephemere.org/

Histoire de jouer XI
25 et 26 mars 2017

In Nomine Satanis / Magna Veritas : Génération Perdue

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ephémère Index du Forum -> EPHEMERE : Vie de l'Association -> Résumés de parties
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Whidou
Vice-président

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 271
Localisation: Vaucelles

MessagePosté le: 07/11/2015 02:26:05    Sujet du message: In Nomine Satanis / Magna Veritas : Génération Perdue Répondre en citant



Samedi 17 octobre 2015, 15h03 - Caen, France

Le tram A (direction Ifs - Jean Vilar) est à l'arrêt Saint-Pierre lorsque, soudain, l'une de ses voitures explose dans une gerbe de flammes alors qu'un grand individu doté de larges ailes emplumées vient s'y encastrer. Ni une, ni deux, les cinq démons occupant par pure coïncidence le wagon laissent éclater leur rage :
  • Erwan (joué par Bobby), démon de Crocell, un geek malingre affublé d'un T-shirt de super-héros, se saisit d'une main courante sur laquelle est encore accrochée une machine à composter et l'abat avec fougue sur l'ange, qui pare sans mal.
  • Adrien (joué par Manu), démon de Crocell lui aussi, un fils de bonne famille très BCBG, sort son téléphone pour photographier l'incident : un truc comme ça, ça doit valoir son pesant de likes !
  • Marvin (joué par AngelLeGamin), démon de Malphas, un collégien gothique ne quittant jamais sa guitare, se désintéresse de la situation : la lutte contre le bien, c'est surfait.
  • Sébastien (joué par Joseph), démon de Bifrons, un imposant rugbyman avare de paroles, opte pour le repli stratégique : la situation ne lui inspire rien qui vaille.
  • Andy (joué par Olivier), démon de Belial, un mécanicien aux allures de biker dur à cuire, décide de rôtir l'ange à grands coups de jets de flammes, qui achèvent de faire fondre les restes du tramway.

L'ennemi riposte aussitôt en sortant de son imperméable en lambeaux un imposant revolver béni mais, encore sonné par l'impact, il ne parvient pas à aligner proprement ses adversaires. Après quelques passes d'armes, alors que Marvin et Sébastien s'extraient tant bien que mal de l'épave pour prendre la poudre d'escampette, ils tombent nez à nez avec un individu bedonnant vêtu comme un gangster des années vingt qui pénètre l'habitacle et achève l'ange d'un majestueux coup de hachoir :

"Eh bien en voilà des potes ! Ça fait plaisir de vous rencontrer les mecs, moi c'est Igor ! Bon, là j'ai pas le temps, mais venez me retrouver dans deux heures au Kébab de la Gare : faut que je vous parle de M&Ms et de Furoshiki. À toute !"

Sur ces mots, il repart d'un pas décidé en direction du château, laissant les cinq démons comme autant de ronds de flan. Ils se ressaisissent prestement et s'éparpillent pour échapper aux badauds venus admirer le désastre. Tandis qu'Adrien téléphone à BFM TV pour annoncer son scoop concernant un attentat terroriste en plein centre-ville de Caen, Marvin, indifférent, part suivre son cours de guitare hebdomadaire. Erwan se mêle à la foule pour en apprendre plus : les spectateurs sont encore sous le choc, mais aucun d'eux ne semble avoir pu discerner la bataille ayant ragé au cœur du nuage de flammes et de gravats : leur anonymat est assuré.

De leur côté, Andy et Sébastien vont se poser à La Gitane, un bar voisin du Kébab de la Gare, espérant glaner quelque information concernant leur nouvel "ami". Ils sont bientôt rejoints par Adrien et Erwan, et tous quatre attendent l'heure du rendez-vous en sifflant ostensiblement les donzelles de passage. Igor ne tarde pas à faire son apparition, entrant d'un pas confiant dans le Kebab de la Gare.

Sébastien et Andy s'y engouffrent à sa suite, Adrien monte la garde à l'extérieur, Erwan surveille Adrien, Marvin termine sa leçon de guitare. Andy tente de suivre sa proie dans l'arrière-boutique mais la solide poigne de Grichka, le propriétaire de l'établissement, le retient : l'heure c'est l'heure, on entre pas sans rendez-vous. Le groupe patiente donc en débattant avec ferveur des mérites des différentes sauces à kebab autour de leurs salade-tomate-oignons.

À 17h, Grichka laisse la caisse à son apprenti et invite les démons à le suivre dans la réserve : Igor les y attend, assis sur une pile de cartons de frites. Après de brèves présentations, il leur explique ce qu'il sait du reboot de 2006 qui a coupé le paradis et l'enfer de la Terre : Satan est à présent un M&Ms. Mais pas n'importe quel M&Ms : un M&Ms rouge ! Alors que les cinq amis peinent à digérer cette terrible révélation, Igor expose son plan machiavélique visant à répandre le mal sur Terre :

"Bon, vous voyez Futoshiki ?
- Heu, quoi ?
- Vous savez, le truc avec le tsunami au Japon, là.
- Ah, Fukushima ?
- C'est ça ! Bon, c'était cool hein, de la destruction, des radiations en tous sens, que du fun !
- Heu, ouais.
- Vous voyez la centrale nucléaire de Flamanville ?"

Lumière se fait dans les cervelles de l'auditoire : elles ne voient que trop bien où Igor veut en venir. Le plan consiste à se séparer en deux groupes : pendant que Grichka et lui iront détruire les circuits de secours de la centrale, leurs cinq acolytes invoqueront Vephar, prince-démon des océans, et lui intimeront de lancer un raz-de-marée sur la cible, plongeant à coup sûr le département de la Manche dans le chaos le plus total. Uha ha ha ha ha ha ha !



Seulement, une telle invocation demande des composantes très particulières : Caen ferait un bien piètre environnement pour un rituel de cette envergure. L'endroit le plus propice est la Cité de la Mer de Cherbourg : il s'y tient jusqu'au 29 novembre une exposition présentant les restes du Titanic. Ces objets chargés d'histoire, témoins du plus grand désastre maritime de tous les temps, séduiraient à coup sûr l'entité infernale convoquée ! Et en plus, il y a 5€ de réduc' pour les étudiants et les moins de 17 ans !

Igor confie à ses nouveaux compagnons un livre poussiéreux et une large caisse en métal d'où s'élèvent des gémissements pathétiques : elle contient un puissant sorcier qu'il a capturé la veille. Charge aux démons de lui faire exécuter l'invocation décrite dans le bouquin une fois arrivés à la Cité de la Mer. Ceux-ci acceptent avec joie de suivre ce plan sans faille.

La petite troupe charge le "matériel" dans une Kangoo empruntée au garage d'Andy et fait route vers Cherbourg. En chemin, Erwan tente de se renseigner sur les détails du rituel mais son latin rouillé ne lui permet pas de saisir les subtilités du volume occulte : mieux vaudrait demander au sorcier de traduire. Ils font halte sur le bas-côté et ouvrent la caisse, d'où émane aussitôt un fort relent d'urine : à l'intérieur, ligoté et bailloné, un gamin d'une quinzaine d'années ouvre de grands yeux affolés en voyant l'imposante silhouette de Sébastien se dresser devant lui. Habillé en gothique, les chaussures couvertes de boue, il a beaucoup pleuré, son maquillage a coulé : on est loin du puissant sorcier annoncé. Andy le console tendrement en le menaçant d'une dérouillée s'il ne cesse de chouiner, puis Erwan l'installe dans le coffre avec le livre, un papier et un crayon pour qu'il traduise le rituel. Celui-ci semble bel et bien destiné à invoquer un puissant démon marin : les instructions précisent que des bonus au jet d'invocation peuvent être obtenus si celle-ci est exécutée en présence d'un requin vivant ou plus d'un kilomètre sous l'eau, par exemple. Riche de ces informations, l'équipe prend la pire décision possible : voler Le Redoutable, le sous-marin nucléaire exposé à la Cité de la Mer, pour invoquer Vephar depuis les abysses. Cela maximisera sans doute aucun leurs chances de réussite !

À partir de là, les choses ne font qu'aller de mal en pis : une fois à Cherbourg, ils assassinent un garde de la Cité de la Mer et en assomment un autre, passent une bonne demi-heure à se battre entre eux, volent les artefacts du Titanic, causent coup sur coup une intervention divine puis démoniaque en embarquant à bord du Redoutable, pour se rendre aussitôt compte que celui-ci s'est fait ôter son réacteur nucléaire avant d'être exposé et que les moteurs  auxiliaires sont dépourvus de carburant. Mais il est trop tard : la police est déjà sur les lieux et fait le siège du submersible. Ils plongent au fond de la rade en remplissant les ballasts, et commencent l'invocation dans la cantine, seule pièce assez grande pour accueillir le pentacle qu'ils tracent hâtivement avec de la moutarde, du ketchup et autres condiments, n'ayant pas pensé à amener une craie avec eux. Le "sorcier" entonne du mieux qu'il peut l'invocation, sous les yeux attentifs de ses tortionnaires.



Puisqu'il n'a pas besoin de respirer, Erwan se porte volontaire pour faire des sorties par le tube lance-torpilles afin de mettre à mal les efforts de la police municipale de Cherbourg pour les extraire du sous-marin : tout d'abord en soulevant l'appareil avec une grue, puis en asséchant l'espace surplombant l'écoutille afin d'y accéder. Marvin tente d'envoyer son familier bonnet de bain en support mais cela ne le mène qu'à une nouvelle engueulade, à laquelle le familier ouvre-boîte de Sébastien ne tarde pas à se mêler. Alors que tout ce beau monde gaspille les réserves d'oxygène, Erwan revient victorieux de sa mission de sabotage, juste à temps pour assister à la fin du rituel : le "sorcier" fracasse un bout de canot de sauvetage du Titanic au centre du pentacle en scandant une invocation complexe à base de "Rosa, Rosa, Rosam" et "Cesarem legato alacrem eorum". Le silence se fait. Rien ne se produit. Quelle surprise !

Erwan sort à nouveau afin de consulter Igor par téléphone quant à la marche à suivre. À peine le portable capte-t-il à nouveau qu'une foule d'appels en absence s'affichent : Igor et Grishka sont tombés sur des anges et demandent un soutien immédiat ! Sur Internet, les nouvelles annoncent des explosions suspectes à la centrale de Flamanville, et la présence de l'armée. Les cinq démons se concertent et optent, pour une fois, pour une solution sage : abandonner le duo de choc et rentrer à Caen.

Après d'éreintantes heures de nage, puis de train, ils retrouvent leur Pénates et respirent enfin. Le lendemain, Andy est interrogé par la police qui a retrouvé la Kangoo provenant de son garage sur le parking de la Cité de la Mer, mais il feint l'ignorance, intimide férocement les témoins à travers la glace sans tain de la cellule d'identification, et retrouve la liberté sans plus de tracas.

Les incidents du tram, de la Cité de la Mer et de la centrale sont classés sans suite. Quelques semaines plus tard, le Kébab de la Gare change de propriétaire, le calme semble avoir à nouveau gagné la Basse-Normandie... Mais pour combien de temps ?
_________________
Clément
Suivez le Toblerone !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 07/11/2015 02:26:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ephémère Index du Forum -> EPHEMERE : Vie de l'Association -> Résumés de parties Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com